Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Prime exceptionnelle suite au mouvement des gilets jaunes : premier bilan

Prime exceptionnelle suite au mouvement des gilets jaunes : premier bilan

Le 18 avril 2019
Prime exceptionnelle suite au mouvement des gilets jaunes : premier bilan

L’hiver qui vient de toucher à sa fin a amené avec lui un bon nombre de rebondissements dans le monde du travail. À la suite d’importantes manifestations mises en place par les Gilets Jaunes et ayant touché toutes les villes de France, des dispositions ont été prises afin de temporiser cette crise. Grace à la loi MUES, plus de deux millions de salariés ont pu bénéficier, au cours de décembre 2018 et janvier 2019, d’une prime exceptionnelle. Le montant global de cette dernière a été annoncé comme dépassant le milliard d’euros.

Quels sont les établissements concernés par la prime exceptionnelle ?

À l’heure du premier bilan, certains chiffres ont pu être mis en lumière afin d’en sortir les premières statistiques. Au total, ce sont 11,7% d’établissements qui se sont retrouvés concernés par cette prime. Si l’on se penche d’un peu plus près sur les chiffres, on constate que le taux est plus important chez les entreprises de plus de 2 000 salariés (29,8%).

Au total, on a pu dénombrer environ 2 millions de salariés ayant été touchés par cette prime exceptionnelle, ce qui représente environ 10,7% de tous les salariés français. À noter que tous les salariés des sociétés n’ont pas touché cette prime, qui s’est versée selon différents facteurs. Concrètement, le taux de salariés des établissements versant la prime et l’ayant reçue s’élève à 49,3%. À noter que, à ce sujet, on distingue une différence entre les petites et les grandes entreprises. En effet, les sociétés de moins de 10 salariés l’ont versé à 66,4 % d’entre eux, tandis que celle de plus de 2 000 à 40,3%.

Quels sont les montants de cette prime exceptionnelle ?

Il est compliqué de se rendre compte de l’importance de cette prime lorsque l’on ne parle qu’en pourcentages. Pour vous faire une idée, sachez que le montant moyen de la prime exceptionnelle, sur la période de décembre 2018 et de janvier 2019, a été établi à 448 euros. Pour les entreprises de moins de dix salariés, la moyenne est un peu plus haute avec 543 euros, tandis que les sociétés de plus de 2 000 salariés affichent une moyenne de 432 euros de prime exceptionnelle. Pour 16,5% des salariés, la prime a pu atteindre les 1 000 euros.

Des chiffres qui peuvent varier en fonction des secteurs géographiques et d’activité

Les chiffres que nous venons de citer représentent une moyenne générale pour toute la France. Lorsque l’on regarde d’un peu plus près ces moyennes, en fonction des secteurs, on constate par moment de grands écarts. Par exemple, seules 5,1% des entreprises de Guadeloupe ont donné une prime à leurs salariés, contre 13,8% pour la région Franche Comté. Les montants de la prime exceptionnelle varient également en fonction des régions. Les salariés de Bretagne sont, par exemple, ceux qui ont touché, en moyenne, le montant le plus faible. À noter que ce premier bilan a également mis en lumière que la prime exceptionnelle pouvait également varier en fonction du secteur d’activité. Celui où elle a été la plus forte est le secteur des activités financières et d’assurance avec une moyenne de 29,5%.

Source : ACOSS